Les paris à handicap

Très populaires, les paris sportifs se sont totalement démocratisés en France depuis 2010 avec la légalisation des paris en ligne. Bien qu’interdits pendant un temps, les paris à handicap sont maintenant mis à la disposition des turfistes et parieurs de tous poils sous l’appellation « écart ».

D’une manière générale, les paris à handicap portent sur des matchs ou tournois dont les résultats sont courus d’avance, notamment lorsqu’une grande équipe nationale ou une pointure de discipline rencontre un adversaire plus faible. Le déséquilibre est parfois tel que les parieurs vont naturellement se diriger vers le futur gagnant en délaissant l’outsider. Le handicap vise donc à combler cet écart !

Les paris à handicap classique

C’est celui qui part du principe de combler le déséquilibre. Cependant, pour les bookmakers comme pour les parieurs, il n’est nulle question d’altruisme ! Le pari à handicap classique permet de gagner plus si la mise porte sur le favori dont le parieur est certain qu’il va remporter la victoire en surpassant, qui plus est, le handicap.

De même, il augmente ses chances de gain si le pari porte sur l’outsider dont les chances de victoire sont plutôt faibles, en lui donnant une avance (qui serait pas exemple ajoutée à son résultat final).

Au football, le handicap fonctionne souvent sur un principe de buts d’écarts. L’équipe jugée la plus forte devra alors gagner avec deux points d’écart, alors que la plus faible ne bénéficie que d’un point d’écart.

Les paris à handicap asiatique

Voilà une autre variante tout aussi intéressante du pari à handicap. Dans celui-ci, le match nul est tout bonnement impossible ! Seuls deux résultats sont pris en compte, la victoire ou la défaite. En cas de résultats égaux, le pari devient donc caduc, vous récupérez votre mise, sans gagner ni perdre.

Autre variante, le pari à handicap asiatique permet de limiter ses pertes en ne laissant partir qu’une demi-mise par exemple, en jouant sur des quarts de cotes ajoutées au concurrent considéré le plus faible !

Cependant, les paris à handicap asiatique ne sont pas proposés dans toutes les disciplines sportives ni par tous les bookmakers.

Comment parier avec un handicap ?

Tout d’abord, et c’est une question de bon sens, il faut garder la tête froide et savoir « humer » les bonnes occasions. Personne ne sera derrière vous pour vous souffler le bon filon (et ne faites d’ailleurs confiance qu’à votre bon jugement).

Pour parier avec un handicap, il faut avoir une connaissance pointue du sport sur lequel vous pariez. Le résultat doit vous être totalement prévisible, il est inutile de parier sur la chance lorsque vous voulez ajouter un handicap à votre mise. Il vous faut vous renseigner, prendre des notes et tout connaître : historique des matchs, palmarès, forme physique des joueurs…

Les handicaps sont donc très courus par les parieurs chevronnés. Il ne vous reste plus qu’à expérimenter puis à vous lancer !

D’autres paris à découvrir

Profitez de nos autres articles pour trouver le pari qui vous rapportera un max d’argent :

  • William-Hill-Sports
  • BetClic
  • bwin
  • Unibet