Que vaut la méthode Kelly pour gérer votre bankroll ?

Pour gagner de l’argent sur le long-terme en pariant sur le sport, vous devez procéder à une gestion rigoureuse de votre solde (que l’on appelle aussi le bankroll). S’il existe de nombreuses méthodes pour maîtriser vos mises, elles vont toutes vous donner l’opportunité de conduire au mieux votre budget. Même si les bookmakers peuvent vous imposer un montant minimum à miser sur un pronostic, rien ne vous empêche d’utiliser ces méthodes pour devenir un parieur qui gagne de l’argent. Dans cet article, nous vous présentons la formule de calcul de Kelly !

Présentation de la méthode

Celle que l’on appelle, la formule de Kelly, est un calcul mathématique qui permettrait de déterminer le montant des mises ou des investissements à réaliser lors d’un jeu de loterie. Cette formule permet de stimuler le taux de croissance du budget, soit du bankroll, sur le long-terme. Cette méthode de calcul provient du critère de Kelly.

Inventée par John Larry Kelly Jr., un mathématicien américain, cette méthode a permis à de nombreuses personnes de remporter des gains sur le long-terme, dans la finance, les jeux de hasard et donc, les paris sportifs. Cette formule doit s’effectuer sur des paris qui se répètent à l’infini et lorsque les résultats ne sont pas dépendants les uns des autres.

Ainsi, pour les paris sportifs, la méthode Kelly vous permettra de gérer au mieux votre portefeuille puisque vous pourrez miser de manière idéale lors de chacun de vos pronostics. En soit, en étudiant la cote et la probabilité de gagner ce pari, vous pourrez trouver le montant optimal de votre solde à placer sur ce pronostic. Voyons ensemble cette formule mathématique.

Exemple concret et formule mathématique

Si la méthode Kelly vous permet de trouver la meilleure mise à placer sur une cote, vous allez tout de même devoir effectuer un petit calcul. Mais n’ayez crainte, il ne faut pas s’appeler Einstein pour effectuer cette opération.

Prenons l’exemple d’un match de foot entre le FC Bâle et le FC Zurich. Les cotes sont les suivantes :

  • Victoire de Bâle : 2.00
  • Match nul : 3.10
  • Victoire de Zurich : 3.50

Selon ces cotes, le bookmaker pense que le FC Zurich à 28,5 % de chances de gagner cette rencontre (Formule : 1 / 3.50). De votre côté, vous estimez que Zurich possède un peu plus de chances de remporter ce match, admettons : 35 %.

Appliquons la formule Kelly : (Cote x Votre estimation en % - 1) / (Cote – 1).

Soit pour ce match : (3.50 x 35% - 1) / (3.50 – 1) = 9%.

9% est le montant optimal de votre bankroll que vous devez miser sur cette cote.

Nos conseils d’utilisation de cette méthode

Vous l’avez sans doute compris, cette formule de calcul n’est efficace que si vous procédez à une bonne estimation des chances de gagner d’une équipe ! En soit, vous devez posséder des qualités d’analyse au-dessus du bookmaker pour pouvoir remporter des gains sur le long-terme. Autrement, si vous effectuer une mauvaise estimation, la méthode de Kelly risque de précipiter vos pertes.

Par ailleurs, nous vous conseillons particulièrement de vous fixer des limites de mises. Parfois, cette méthode de calcul peut vous proposer des pourcentages assez élevés de votre solde à placer sur une cote. Pour éviter des pertes trop conséquentes, vous devez miser au maximum entre 5 et 10 % de votre bankroll.

Vous pouvez aussi évaluer les chances de gagner votre pronostic sur une échelle de 1 à 5 et adapter le montant de votre mise. Par exemple : 5 chances sur 5 de gagner = 5 % de votre bankroll et 2 chances sur 5 de gagner = 2 % de votre bankroll. En soit, c’est la bonne gestion de votre budget qui fera de vous un grand vainqueur !

Ne perdez plus un sous !

Maîtrisez votre budget avec tous nos conseils :

  • William-Hill-Sports
  • BetClic
  • bwin
  • Unibet