Sion en lice pour obtenir les Jeux olympiques d’hiver de 2026

Après trois échecs, le canton du Valais et la ville de Sion retentent leur chance pour obtenir enfin les Jeux Olympiques d’hiver. Même si le projet n’était pas assez convaincant pour toute la population, le Comité International Olympique a approuvé la candidature suisse. Il reste désormais aux porteurs du projet de faire campagne pour remporter l’élection lors de l’été 2018 !

Une quatrième candidature pour le Valais

Porté par différents cantons comme ceux du Valais, de Fribourg, de Berne et de Vaud, le comité olympique de Suisse a décidé de mener une candidature pour obtenir les Jeux olympiques d’hiver de 2026. Alors qu’un autre canton, de Grison, avait lui aussi projeté de demander les JO d’hiver, un référendum populaire négatif avait contraint les sportifs à abandonner leur rêve d’olympisme. Malgré les reproches fait au projet de Sion 2026, aucun vote auprès de la population n’a été planifié. De quoi voir le projet adopté par le comité olympique suisse qui se réjouit d’une telle candidature.

En effet, jugé raisonnable, fiable et financièrement solide, le projet des JO d’hiver a été mis en avant par l’organisation suisse puisqu’il fait appel à de nombreuses installations déjà existantes et dans les normes prônées par le CIO. Outre cet aval, les organisateurs de cette possible édition olympique en Suisse se devaient d’attendre l’avis du Comité International Olympique.

Validation du Comité Olympique

« En effet, on estime aujourd’hui que la Suisse a besoin de cette organisation afin de représenter la tradition helvétique du tourisme d’hiver. D’autant plus, qu’avec 3 échecs, Sion se voit légitime pour obtenir les Jeux de 2026. »

Et c’est chose faite ! Après trois échecs en 1976, 2002 et 2006, le canton du Valais va tenter de prendre sa revanche en organisant, peut-être, les JO de Sion en 2026. Alors que le CIO faisait face à certains obstacles (populaires, financiers) concernant les villes qui postulaient, le projet suisse a été approuvé par l’organisation mondiale.

En effet, du côté du CIO, on estime que le projet répond à tous les prérequis pour organiser les Jeux olympiques, mais aussi paralympiques, en 2026. Fort d’un budget estimé à 24 millions de francs suisses, les coûts seront partagés entre le comité olympique suisse, mais aussi les cantons concernés. A cet état de projet, peu d’informations sont ressorties, mais il semblerait que cette édition à Sion, se déroulerait sur plusieurs sites, comme les épreuves de ski alpin à Crans-Montana et Veysonnaz, le ski de fond à Conches, ou encore, les sports de glace à Berne, Fribourg, Bienne et la luge dans la station de Saint-Moritz.

Au-delà de l’aval donné par le CIO, le parcours du combattant est enfin lancé pour la candidature de Sion, afin de convaincre les organisateurs des Jeux d’hiver.

Des obstacles encore à franchir !

En effet, il reste encore quelques étapes avant la désignation de la ville hôte des Jeux de 2026. Prenez note des dates puisque nous savons déjà que la candidature sera officiellement déposée en 2018, tandis que l’élection aura lieu lors de l’été 2019.

Cependant, les fervents défenseurs de ce projet croient dur comme fer au projet « Sion 2026. Les Jeux au cœur de la Suisse ». En effet, on estime aujourd’hui que la Suisse a besoin de cette organisation afin de représenter la tradition helvétique du tourisme d’hiver. D’autant plus, qu’avec 3 échecs, Sion se voit légitime pour obtenir les Jeux de 2026.

En attendant 2019, les Suisses peuvent garder espoir. L’attribution des Jeux olympiques d’hiver de 2022 n’avait intéressé que deux concurrents : Almaty au Kazakhstan et Pékin en Chine, qui a remporté le suffrage !

  • William-Hill-Sports
  • BetClic
  • bwin
  • Unibet