Que penser du parcours Suisse à la Coupe du Monde ?

Portugal Suisse cdm Portugal Suisse cdm

Cette coupe du Monde 2022 a marqué les esprits, avec son lot de suprises. La défaite de la Suisse dès les 8èmes de finale en est une. Alors que la Nati est déjà de retour au pays, nous avons décidé de dresser le bilan des Rouges et Blancs à la coupe du monde 2022 de football au Qatar.

Une liste intéressante

« L’arrivée de Murat Yakin à la tête de sélection a apporté un vrai vent de fraîcheur au sein de la sélection et leur a permis de se qualifier à nouveau pour le mondial »

Pour commencer, voici la liste des joueurs choisis par Murat Yakin :

  • Yann Sommer : gardien de but du Borussia Mönchengladbach
  • Jonas Omlin : gardien de but de Montpellier
  • Gregor Kobel : gardien de but du Borussia Dortmund
  • Philipp Köhn : gardien de but du Red Bull Salzbourg
  • Edimilson Fernandes : défenseur de Mayence
  • Silvan Widmer : défenseur de Mayence
  • Nico Elvedi : défenseur du Borussia Mönchengladbach
  • Manuel Akanji : défenseur de Manchester City
  • Ricardo Rodriguez : défenseur du Torino
  • Eray Cömert : défenseur de Valence
  • Fabian Schär : défenseur de Newcastle
  • Denis Zakaria : milieu de terrain de Chelsea
  • Remo Freuler : milieu de terrain de Nottingham Forrest
  • Granit Xhaka : milieu de terrain d’Arsenal
  • Renato Steffen : milieu de terrain de Lugano
  • Michel Aebischer : milieu de terrain de Bologne
  • Djibril Sow : milieu de terrain de l’Eintracht Francfort
  • Christian Fassnacht : milieu de terrain des Young Boys de Berne
  • Ruben Vargas : milieu de terrain de Augsbourg
  • Fabian Frei : milieu de terrain de Bâle
  • Xherdan Shaqiri : milieu de terrain de Chicago
  • Fabian Rieder : milieu de terrain des Young Boys de Berne
  • Ardon Jashari : milieu de terrain de Lucerne
  • Noah Okafor : attaquant du Red Bull Salzbourg
  • Haris Seferovic : attaquant de Galatasaray
  • Breel Embolo : attaquant de Monaco

Une arrivée pleine d’ambitions

L’arrivée de Murat Yakin à la tête de sélection a apporté un vrai vent de fraîcheur au sein de la sélection et leur a permis de se qualifier à nouveau pour le mondial, au détriment de l’Italie, pourtant champion d’Europe il y a quelque temps. En Ligue des Nations, la Suisse s’est maintenue en Ligue A, en finissant notamment par deux victoires, contre l’Espagne et contre le Portugal.

Des premiers résultats satisfaisants

Le premier match oppose la Nati au Cameroun. En première période, la Suisse a beaucoup de mal à poser des problèmes à la défense des Lions Indomptables et ce sont même les adversaires qui se procurent les meilleures occasions. En seconde période, la Suisse va mieux, et finit par se mettre définitivement à l’abri grâce à un précieux but de Breel Embolo, l’attaquant suisse d’origine … camerounaise ! (1 – 0)

Pas vraiment rassurante, la Suisse peut vraiment trembler en voyant le Brésil débarquer et son armada offensive, composée notamment de Richarlison, Neymar, Raphinha, Vinicius Junior, Gabriel Jesus, Rodrygo… Mais étonnamment la Suisse résiste bien, ne concède pas beaucoup d’occasions, mais fini par craquer en fin de rencontre sur un missile de Casemiro dans la lucarne de Yann Sommer. (0 – 1)

La Suisse jouera donc sa qualification dans son dernier match de groupe, contre la Serbie. En cas de match nul, c’est la Suisse qui passera au tour suivant, mais si victoire de la Serbie il y a, le 1er tour à élimination directe sera pour les Aigles. Xherdan Shaqiri, le joueur d’origine albanaise, ennemi de la Serbie, ouvre le score dès le début du match. La Serbie revient bien et passe même devant en première mi-temps. La Suisse finira par trouver les ressources nécessaires pour se qualifier, en reprenant rapidement l’avantage, puis en faisant tourner sereinement derrière. (3 - 2)

La déroute en 8ème de finale

suisse mondial suisse mondial

Mais la grosse désillusion se passe lors des huitièmes de finales. Jusque là solide, la Nati a complètement craqué dans un des matchs les plus importants de son histoire. Face à une équipe joueuse, la défense Suisse a laissé beaucoup trop d’espace et a fait les frais de la première titularisation de Gonçalo Ramos à la pointe de l’attaque, auteur d’un triplé ce soir-là (et d’une passe décisive).

La Suisse n’est pas une équipe faite pour revenir au score, et malgré un changement dès le retour du vestiaire (il n’y avait que 2 – 0 à la pause), la Nati n’a jamais su revenir, perdant sèchement 6 – 1 au final, où seul Manuel Akanji a su trouver le chemin des filets, des suites d’un corner. Cette défaite la plus large subie par la Suisse en phase finale de Coupe du Monde.

antoine weber de parierenlignesuisse.jpg

Je suis Antoine Poirier-Weber, un passionné de sport et de jeux, originaire de Berne en Suisse. Fan inconditionnel du hockey sur glace et joueur assidu de ski, je trouve mon équilibre entre l'adrénaline des pistes et l'excitation des arènes sportives. Depuis 2017, mon intérêt pour les jeux de casino en ligne, en particulier le blackjack, a façonné ma vie, me permettant de cultiver une collection impressionnante de montres de luxe. En dehors de mes aventures sportives et ludiques, je me consacre au golf, au théâtre, et à la rédaction d'articles passionnants sur les stratégies des jeux d'argent et les tendances des paris sportifs.