Djokovic pas certain de pouvoir défendre son titre à l’Open d’Australie

Novak Djokovic Open d'Australie

En quittant sa Serbie natale pour l’Australie, Novak Djokovic ne s’attendait sans doute pas à vivre une telle mésaventure. Venu pour défendre son titre à l’Open d’Australie, le Serbe a été refoulé à l’entrée du pays avant d’être placé dans un centre de rétention.

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, l’Australie a pris des mesures drastiques en fermant ses frontières puis en interdisant l’entrée aux personnes non vaccinés dont fait partie le numéro 1 mondial. Retour sur une semaine riche en rebondissements.

Top Bookmakers
Bonus
400CHF
+ 100 CHF
Exclusif
Parier
Bonus
100CHF
Parier
Bonus
100CHF
Parier

Une semaine rocambolesque

Conformément aux mesures prises par le gouvernement australien, les organisateurs de l’Open d'Australie avait annoncé la couleur dès la présentation de cette nouvelle édition du tournoi : chaque participant devait obligatoirement être vacciné contre le Covid-19, à moins d’une dérogation médicale.

Opposé à la vaccination obligatoire, Novak Djokovic était donc mal parti pour défendre son titre. Le Serbe a néanmoins fini par obtenir une exemption délivrée par Tennis Australia au prétexte qu’il aurait contracté le virus le 16 décembre dernier. Cette décision a d’ailleurs provoqué un tollé en Australie, le pays ayant été très strict depuis le début de la pandémie.

Novak Djokovic Covid-19 Open d'Australie

En arrivant sur le sol australien, le numéro 1 mondial s’est d’ailleurs vu refuser son visa. Les autorités locales ont jugé irrecevable la dérogation du Serbe, qui a ensuite été placé dans un hôtel faisant office de centre de rétention pour les réfugiés illégaux. Très vite, Novak Djokovic a reçu de nombreux soutiens, avec des centaines de fans présents autour du Park Hotel de Melbourne.

La famille du champion serbe s’est également répandue avec amertume dans les médias. L’affaire a même pris la tournure d’un incident diplomatique entre l’Australie et la Serbie. Le président serbe Aleksandar Vucic a notamment pris la parole pour exprimer toute sa colère à l’encontre du gouvernement australien, sans que cela ne change pour autant la situation de Djokovic.

👌 Je profite du bonus de bienvenue de 400 CHF chez Bahigo !

Une affaire loin d’être terminée

A quelques jours du début de l’Open d’Australie, les chances de voir Djokovic défendre son titre semblent infimes. Pendant ce temps, les autres joueurs ont d’ailleurs pu se préparer à travers les différents tournois organisés sur le sol australien. Le numéro 1 mondial, lui, est resté confiné dans son hôtel.

Pourtant, une décision favorable avait été prise en début de semaine avec la libération de Djokovic sur demande d’un juge. Malheureusement pour le Serbe, le ministre de l'Immigration Alex Hawke a ensuite décidé d'exercer son pouvoir personnel pour annuler une nouvelle fois son visa. Ses avocats viennent de contester la décision du ministre et Novak Djokovic sera fixé ce week-end sur son sort, à deux jours du début de l’Open d’Australie…