Qui sera le Ballon d’Or 2021 ? Découvrez notre analyse détaillée

Prono ballon d'or
CompétitionBallon d’Or
HoraireLundi 29 novembre 2021 dès 20h30
Notre pronosticRobert Lewandowski vainqueur
CoteConsulter la cote maintenant
BookmakerBahigo
Robert Lewandowski vainqueur
Les meilleures cotes
Cote : 0.00
Cote disponible prochainement
400CHF
Parier
Cote : 0.00
Cote disponible prochainement
100CHF
Parier
Cote : 0.00
Cote disponible prochainement
100CHF
Parier

Considéré comme la récompense individuelle la plus prestigieuse dans le monde du football, le Ballon d’Or France Football donnera le nom de l’heureux élu le 29 novembre prochain. En vigueur depuis 1956, il avait été annulé l’année dernière à cause de la pandémie mondiale.

C’est d’abord la rédaction du journal France Football qui désigne les 30 nommés, puis c’est au tour de 180 journalistes de donner leur top 5. Plus un joueur est haut dans la liste d’un journaliste, plus il marque de points. Le candidat qui obtient le plus de point devient le nouveau Ballon d’Or. Le concours se base sur les performances individuelles et collectives du joueur, son palmarès et l’ensemble de sa carrière.

Ballon d’Or - Les 3 points à connaitre

  • ❌ L’édition 2020 a été annulé à cause du Covid 19
  • 🏆 Benzema Jorginho Lewandowski Messi se dessinent comme les 4 favoris
  • 🗳️ C’est le cumul des votes de 180 journalistes qui élira le Ballon d’Or 2021

Ballon d’Or - Qui sont les 30 candidats ?

Voici les 30 footballeurs choisis par France pour l’année 2021, donné par ordre alphabétique :

  • Cesar Azpilicueta : capitaine de Chelsea, il a su remporter la plus prestigieuse des compétitions de clubs à la surprise générale. Sa combattivité ne fait plus de doute, et sa bonne prestation à l’Euro l’a hissé pour la première fois dans la liste du Ballon d’Or.
  • Nicolo Barella : après un bon exercice 2019-2020 avec le milan, l’Italien a confirmé et il est désormais une pièce maîtresse de l’Inter de Milan et de sa sélection. Il est un des pionniers du titre de champion d’Europe acquis par la Squadra Azzura.
  • Karim Benzema : enfin de retour en équipe de France, KB9 a encore réalisé une saison pleine. Malgré une saison vierge de tout titre, il a porté le Real Madrid à bout de bras. Il réalise un début d’exercice 2021-2022 incroyable en étant décisif presque toutes les 60 minutes. Reparti bredouille de l’Euro, il a cependant permis aux bleus de gagner la Ligue des Nations grâce à un but décisif en finale contre l’Espagne.
  • Leonardo Bonucci : pilier de la Juventus et de l’Italie depuis des années, Bonucci a permis à sa sélection d’être stable défensivement, bien accompagné par son compère de toujours, Giorgio Chiellini.
  • Giorgio Chiellini : lui aussi présent dans la liste, son duo a porté la Squadra Azzura jusqu’au titre européen. Cependant, tout comme Bonucci, les mauvaises performances de la Juventus ne le permettront surement pas de prétendre aux premières places.
  • Kevin De Bruyne : longtemps prétendant à la première place, le belge n’est plus autant en odeur de sainteté. Ses blessures, son échec en finale de Ligue des Champions et ses performances en demi-teinte avec les diables rouges lui ont porté préjudice. Cependant, ses passes lasers, sa combattivité, et sa lecture du jeu en font un parfait outsider, qui pourrait glisser dans le top 5, voire plus haut.
  • Ruben Dias : acheté l’été dernier à Benfica pour plusieurs millions d’euros, le défenseur portugais s’est imposé comme le leader de la défense centrale de Manchester City. Surement le meilleur défenseur au monde actuellement, il pourrait cependant craindre le peu de valeur accordée aux défenseurs dans les récompenses individuelles.
  • Gianluigi Donnarumma : héros de l’Italie cet été, en stoppant deux tirs au but durant la finale, et en réalisant un parcours sans faute, il est le seul gardien de la liste. Son club du Milan AC a longtemps fait la course en tête, avant de se faire rattraper dans le sprint final par l’ennemi milanais. Il a depuis signé au Paris Saint Germain après la fin de son contrat en Italie.
  • Bruno Fernandes : après avoir réalisé une saison stratosphérique au Sporting du Portugal, Fernandes a signé à Manchester United ou il s’est imposé instantanément. Le numéro 10 des red devils est devenu le leader technique et est à l’initiative de toutes les offensives de son équipe.
  • Phil Foden : le petit prodige anglais a pris une dimension supplémentaire cette année. Double finaliste malheureux avec Manchester City puis l’Angleterre, il a impressionné après s’être imposé sans difficulté dans deux effectifs très fournis. Son jeune âge ne devrait pas le voir gagner cette année, mais son profil doit être gardé en mémoire pour les années futures.
  • Erling Haaland : le géant norvégien a de nouveau confirmé ses qualités physiques hors normes et ses statistiques légendaires. Le buteur du Borussia Dortmund a encore une fois porté les offensives des jaunes et noirs en empilant but sur but. Du haut de ses 20 ans, il n’a pas réussi à qualifier sa Norvège natale à l’Euro, un préjudice qui pourrait le priver de la récompense finale.
  • Jorginho : le milieu italien de Chelsea, et le seul nommé à avoir gagné les deux compétitions les plus prestigieuses cette année (l’Euro 2021 et la Ligue des Champions). Le milieu d’origine brésilienne pourrait cependant ne pas remporter le Ballon d’Or, du fait de son travail de l’ombre fait sur le terrain, et de ses statistiques peu impressionnantes.
  • Harry Kane : le buteur prolifique de Tottenham est de nouveau dans les 30 nommés. Malgré un titre de co-meilleur buteur de l’Euro, l’attaquant anglais n’a pas été aussi bon que les années précédentes et connait un début de saison très en dessous de ses standards, à l’image de son club.
  • N’Golo Kanté : le jeune milieu de terrain de Chelsea a de nouveau réalisé une saison pleine, conclu cette fois par un titre de champion d’Europe avec le club londonien. Moins en forme avec les bleus, sa cote de popularité très élevée pourrait lui offrir une jolie position dans le haut du classement.
  • Simon Kjaer : l’ange gardien de Christian Eriksen, ne doit sa nomination qu’a son geste héroïque. Souvenez-vous, lors du match Danemark Finlande, il avait sauvé la vie de son capitaine qui avait fait un AVC. Ses bonnes prestations avec le Danemark et le Milan ne devraient cependant pas suffire à se hisser dans le top 20.
  • Robert Lewandowski : buteur prolifique du Bayern de Munich, le polonais a encore battu tous les records cette année. Grand perdant de l’annulation du Ballon d’Or l’année dernière, il reste un candidat solide pour le titre. Sur la saison dernière, il a notamment battu le record de Gerd Müller sur le nombre de buts inscrit sur une seule saison de Bundesliga. En 29 matchs, il a inscrit 41 buts, des statistiques hallucinantes.
  • Romelu Lukaku : le géant belge a confirmé son renouveau sous Conte. L’ancien toffees a porté l’Inter de Milan jusqu’au titre avec un système de jeu basé pour le servir dans les meilleures conditions possibles. Elément offensif principal des diables rouges à l’Euro, il n’a cependant pas pu les emmener au-delà des quarts de finales, tombeur des futurs vainqueur italiens.
  • Riyad Mahrez : le virevoltant algérien n’a pas pu s’illustrer avec sa sélection, mais reste un prétendant solide grâce à ses performances avec Manchester City. Auteur de trois buts en deux matchs face au Paris Saint Germain, il a hissé presque seul les skyblues en finale de Ligue des Champions. Il est aussi l’artisan principal de l’invincibilité légendaire de l’Algérie.
  • Lautaro Martinez : vainqueur de la Copa America avec l’Argentine, il a aussi conquis l’Italie avec L’inter en remportant le championnat après plus de dix ans de disette. Ses prestations dans l’ombre de Lukaku en club et de Messi en sélection risque cependant de ne pas le hisser en haut du classement du Ballon d’Or.
  • Kylian Mbappé : le génie français a réalisé une saison mitigée en club comme en sélection. Parfois brillant comme lors de sa prestation au Camp Nou ou celle à l’Allianz Arena il n’a pas réussi à remporter la Ligue 1, une compétition pourtant largement à la portée du Paris Saint Germain. Avec les bleus, il a été l’un des artisans de la victoire en Ligue des Nations, mais aussi le responsable de l’élimination en huitièmes de finale contre la Suisse, avec une tentative manquée lors de la séance de tirs au but.
  • Lionel Messi : la Pulga n’a pas remporté le moindre trophée cette année, mais il n'en reste pas moins un candidat sérieux au titre. Considéré par beaucoup comme le meilleur joueur de l’histoire du football, ce simple titre pourrait suffire à lui donner le Ballon d’Or. Meilleur buteur de Liga, il a aussi, enfin, ramené un trophée international à l’Albicéleste, après une attente de plus de 15 ans. Son arrivée libre au Paris Saint Germain pourrait en revanche jouer en sa défaveur, surtout qu’il a des difficultés depuis son arrivée dans la capitale.
  • Luka Modric : le lauréat surprise de 2018 semble cependant cette fois beaucoup moins armé pour bien figurer dans le top. Eliminé en quart de finale de l’Euro par l’Espagne, il n’a pas remporté le moindre titre avec le Real Madrid, et ne peut mettre en valeur qu’une demi-finale de Ligue des Champions pour espérer viser le haut de tableau, insuffisant.
  • Gerard Moreno : l’attaquant espagnol réalise la saison de sa vie, et doit surement être déjà bien content d’apparaitre dans les 30 nommés. Sélectionné avec la Roja, il doit surtout sa nomination à sa victoire en Europa League avec Villarreal.
  • Mason Mount : malgré la forte concurrence, il a su s’imposer à Chelsea et remporter la Ligue des Champions. Avec les three Lions il a réussi à atteindre la finale, avant de s’incliner aux penalties face à l’Italie. Son jeune âge pourrait cependant lui jouer des tours et l’empêcher de figurer au mieux dans le classement.
  • Neymar : le magicien brésilien n’a évidemment plus rien à prouver mais sort surement de sa pire saison de sa carrière. Sa nomination a fait grand bruit parmi les experts, et il ne devrait pas le remporter cette année, la faute à des blessures et à des mauvaises performances collectives.
  • Pedri : le jeune milieu de terrain espagnol est surement la révélation de cette année figurant dans les 30 nommés. Encore inconnu il y a quelque temps, il est devenu un milieu de terrain essentiel partout où il a eu l’occasion de jouer. Rien que lors de la saison 2020-2021, il a disputé plus de 65 rencontres.
  • Cristiano Ronaldo : la légende portugaise est bien entendu présente, même s’il sort de ce qui semble être la pire saison de sa carrière. Les prestations collectives de la Juventus Turin et du Portugal ne le mettent pas en évidence. Son retour salvateur à Manchester United l’a cependant remis dans la course, mais n’est-ce pas trop tard ?
  • Mohamed Salah : l’égyptien n’a malheureusement rien gagné avec Liverpool la saison dernière, à cause notamment des nombreuses blessures. Le pharaon n’a pas pu montrer l’étendue de son talent, car la Coupe d’Afrique des Nations n’aura lieu qu’à partir de janvier. Son début de saison stratosphérique pourrait cependant le hisser dans le haut du classement, mais cela devrait être insuffisant pour conquérir le prestigieux trophée.
  • Raheem Sterling : héros malheureux à deux reprises comme son coéquipier Phil Foden, l’ailier anglais n’a pas su ramener un autre trophée que la Premier League. Faisant partie de deux équipes très collectives, il est difficile de sortir une individualité, et Sterling pourrait en pâtir.
  • Luis Suarez : viré de Barcelone comme un malpropre, l’uruguayen s’en vengé de la meilleure des manières, en réalisant une saison pleine et en remportant le titre de Liga avec l’Atlético de Madrid.

Ballon d’Or – Notre pronostic final :

Comme évoqué précédemment, les 4 candidats les plus sérieux au titre final sont le milieu de terrain Jorginho, et les attaquants Karim Benzema, Robert Lewandowski, et Lionel Messi.

Si les journalistes élisent le joueur au meilleur palmarès, ce sera le joueur italien de Chelsea qui devrait remporter le Ballon d’Or, fort de sa victoire en Ligue des Champions et à l’Euro 2021.

Si le jury choisit le footballeur à la plus grande aura, c’est l’argentin qui devrait être élu, étant considéré par beaucoup comme le meilleur joueur qui n’a jamais foulé une pelouse de football. Les votes ont eu lieu de mi-octobre jusqu’à la fin du mois, une période très faste pour Karim Benzema, un timing qui pourrait profiter au français.

Le candidat le plus polyvalent devrait être le favori, et pour le Ballon d’Or cela devrait être Robert Lewandowski. Le polonais a battu de nombreux records avec des statistiques impressionnantes tout au long de l’année.

Grand perdant de l’annulation de l’édition précédente, il pourra bénéficier d’une certaine indulgence, d’autant plus que sa longue carrière au plus haut niveau force le respect.

Son seul défaut pourrait être son palmarès sur cette année, une anomalie quand on y regarde de plus près. Tout de même vainqueur de la Bundesliga et de la Super Coupe d’Allemagne, il a échoué avec le Bayern de Munich en quart de finale de la Ligue des Champions, mais n’a pu défendre sa place, à cause d’une blessure, tout comme beaucoup de ses coéquipiers eux aussi absents (Goretzka, Tolisso, Gnabry, Douglas Costa, Süle, et bien d’autres). Avec la Pologne, il n’a pas su les faire sortir du groupe, mais à tout de même inscrit 3 buts en 3 matchs, soit 75% des réalisations polonaises.

Les différents aspects du buteur du Bayern de Munich joue en sa faveur, et il pourrait obtenir son premier Ballon d’Or en profitant des défauts conséquents de chacun de ses concurrents directs.

Notre pronostic ? Robert Lewandowski

Robert Lewandowski vainqueur